23/02/2022 — 16:15

Que fais-tu aujourd’hui?

J’organise des expositions de peinture, j’écris des articles dans le magazine d’art en ligne art22.gr et j’écris des livres et des paroles. J’ai collaboré avec de nombreux endroits à Athènes et dans la province en tant que conservateur indépendant, avec des galeries, des institutions et de nombreuses autres organisations. Mes articles sont principalement des présentations d’artistes grecs contemporains, des interviews et des notes critiques. Quant à mes livres, j’écris principalement des nouvelles, dont une a même été primée par le journal To Vima dans le cadre d’un concours ayant pour thème Une histoire sur la crise, ainsi que des livres d’art. Maintenant, un de mes contes illustrés est sur le point de sortir.

Où as-tu étudié après le LfhED ?

J’ai étudié l’Histoire de l’Art et l’Archéologie à Paris, spécialité Art Contemporain et Philosophie-Esthétique, d’abord à Paris X Nanterre puis à Paris I Sorbonne. Cependant, le problème avec Paris n’était pas tant les études à l’Université que le fait que j’ai vu de nombreuses expositions dans des galeries et des musées et du très bon théâtre et du cinéma européen et asiatique, des œuvres primées qui n’ont malheureusement jamais atteint la Grèce. C’est une richesse que l’on ne trouve pas facilement dans notre pays.

Un souvenir fort du LfhED ?

Ce que j’ai le plus aimé dans tout ce que j’ai vécu à l’école, c’est la période où nous avons mis en place l’annuaire de 1996. Je pense que c’était la plus créative que j’aie faite alors en collaboration avec d’autres camarades de classe. Je me souviens toujours avec émotion et amour des gens et des situations, de nos fêtes d’école élémentaire, des sorties pédagogiques et de la chasse aux pauses par les surveillants de peur qu’ils ne nous attrapent une cigarette à la main.

Quel conseil pour un-e jeune bachelier-ère ?

Pour réaliser ses rêves. C’est souvent difficile et demande beaucoup de travail, mais cela en vaut la peine. Soyez toujours lui-même et dites la vérité. Ainsi, il aimera et sera aimé. C’est ce que nous voulons tous.